Actions locales

Villeneuve d'Ascq : une répartition plus juste des charges obtenues de longue lutte

Villeneuve d'Ascq : une répartition plus juste des charges obtenues de longue lutte

Le contrôle de charges d'une résidence à Villeneuve d'Asq (Nord) aboutit à une répartition des charges plus juste pour l'ensemble des locataires du bailleur LMH.

Au départ, c'est un simple contrôle de charges comme la CLCV en réalise de nombreux chaque année. Mais cette fois-ci, il aboutira à une action d'ampleur et de longue haleine (deux ans) et, au final, à un mode plus équitable de répartition des charges relatives à l'entretien des parties communes, et ce, pour l'ensemble des résidences gérées par l'office public Lille Métropole Habitat (LMH).

 

Alertée par des locataires, la CLCV s'est en effet rendue compte que la répartition des charges d'entretien des parties communes sur la résidence Palombe à Villeneuve d'Ascq était mutualisée entre tous les habitants. Or, explique Arlette Haedens, la présidente de l'association départementale, « certains bâtiments sont sur un seul niveau sans hall d'entrée ; un autre a quatre niveaux mais des escaliers extérieurs ; un autre encore a une entrée mais aussi un ascenseur. Ce n'était pas juste. »

 

La CLCV est donc intervenue pour que les locataires soient redevables seulement des charges d'entretien dont ils bénéficiaient concrètement, correspondant à des services réellement rendus. Elle s'est heurtée dans un premier temps au refus du bailleur de modifier son mode de répartition.

 

« Nous avons eu moult réunions au sein du conseil de concertation locative, des groupes de travail entre deux, etc., précise Arlette Haedens Avec les autres associations comme l'Afoc et la CNL qui siègent aussi au conseil, nous avons bagarré ensemble et nous avons finalement obtenu gain de cause. » Le bailleur a ainsi non seulement revu sa répartition sur la résidence en question, mais aussi sur l'ensemble de ses résidences de la métropole. Soit 33 000 locataires en tout !

 

 

 Crédit photo : Pixabay