Actions locales

Lille : les locataires dénoncent les malfaçons d'un chantier de réhabilitation

Lille : les locataires dénoncent les malfaçons d'un chantier de réhabilitation

La CLCV de Lille accompagne les 132 locataires de la résidence Fontaine Del Saulx, qui peinent à faire entendre leur mal-être face à une réhabilitation désorganisée et chaotique.

Alertés par une représentante des locataires, nous sommes allés à la rencontre des locataires de la résidence Fontaine Del Saulx gérée par Lille Métropole Habitat (LMH).

En effet, si la grande majorité des résidents accueillaient favorablement le projet de réhabilitation de ces logements vétustes, ils ont vite déchanté en raison du manque de coordination des corps de métier et du manque de suivi manifeste du bailleur. Aujourd’hui, le constat est sombre pour les habitants de cette résidence qui ont subi bien plus que toutes les nuisances inhérentes à des travaux en milieu occupé : rendez-vous manqués, défaillance dans le suivi des travaux, manque de qualité des prestations, etc. Les travaux initialement prévus sur une période de  25 à 30 jours  ont duré en réalité de 3 à  12 mois ! 

La CLCV a aidé les locataires à se regrouper, afin de libérer la parole et de faire entendre au bailleur leur amertume. "Je fais du camping depuis le mois de novembre et après, mon loyer va augmenter" déplore une locataire. "Il y a eu beaucoup d’improvisation et la spécificité des vieilles maisons n’a pas été prise en compte" dénonce Xavier Guillet, chargé de mission à la CLCV, au journal 20 minutes.

C’est grâce à l’intervention de l’élue locataire CLCV que les dirigeants de LMH ont fini par  se déplacer et par constater la mauvaise gestion du chantier. Mais des points de désaccord persistent. Le bailleur refuse ainsi de prendre en charge certaines remises en état après travaux. Par exemple, des radiateurs ont été changés, ils sont plus petits, mais le bailleur n'envisage pas de refaire la peinture ou la tapisserie.

Face au manque de réactivité du bailleur, la CLCV a rédigé un communiqué de presse et poursuit son combat pour obtenir une compensation du préjudice subi.

 Après travaux, dégradations observées par les locataires de la résidence Fontaine Del Saulx