Actions locales

Cheylas : une réhabilitation avancée de deux ans

Cheylas : une réhabilitation avancée de deux ans

Avec deux ans d'avance, la résidence le Fay du Cheylas est sur le point d'être réhabilitée. Une victoire obtenue par son collectif d'habitants et la CLCV 38.

Le bailleur – l'OPAC 38 – avait annoncé une réhabilitation de la résidence le Fay au Cheylas pour 2020. D'ici la fin de l'année, les travaux auront cependant d'ores et déjà démarrés, avec deux ans d'avance donc. « Ils refont l'isolation thermique intérieure et extérieure, changent le mode de chauffage, remettent aux normes l'électricité, les VMC..., énumère avec plaisir Nahani Laccassin-Villard, secrétaire générale de la CLCV 38. Ils procèdent également à quelques autres améliorations comme les portes d'entrées et les portes palières. »

C'est grâce au collectif d'habitants de la résidence et à la CLCV que cet avancement des travaux a été décidé. « Nous les accompagnons depuis 2012, précise Nahani. Au départ, des habitants nous ont interpellés sur des problématiques de charges et de chauffage. Nous avons mené une enquête auprès des locataires. »

 Grâce à cette connaissance du vécu et du ressenti des habitants, une accélération du calendrier a pu être négociée et des travaux non prévus au départ ont par ailleurs été intégrés, tel que le changement des portes battantes extérieures. Comme le souligne Nahani en effet, « l'habitant vit la résidence au quotidien et a besoin de choses que le bailleur ne voit pas. »

 L'action de la CLCV ne s'arrête cependant pas là. Désormais, il faut s'assurer du bon déroulement du chantier. Des réunions sont pour cela organisées une fois par mois pour faire le point sur les travaux et s'informer auprès des habitants. « Cela permet de relever des problématiques que les entreprises ne voient pas », explique Nahani Laccassin-Villard. Problématiques que la CLCV fera évidement remonter.